Après avoir rendu une déclaration publique dans la salle de la Fédération Syndicale Professionnelle de l’Education, la Secrétaire Général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Madame Kadiatou Bah, s’est prêtée à nos micros ce mardi 02 juillet 2019, face aux propos hostiles tenus par son camarade Aboubacar Soumah, sur les réseaux sociaux.

Dans son intervention, Kadiatou Bah a précisé que sa famille, ses camarades syndicalistes qui sont en train de l’accompagner dans cette lutte et le réseau des femmes chargé de la lutte contre les violences faites aux femmes, vont porter plainte contre la personne d’Aboubacar Soumah.

« Personnellement je vais porter plainte contre Aboubacar Soumah et, ses chargés de communication qui, ne cessent de faire de la cybercriminalité. Nous pensons que les idéaux du mouvement syndical, c’est le combat d’idées. Les idéaux du mouvement syndical, c’est la défense des droits matériels et moraux des travailleurs, et non atteindre à la dignité d’une personne et, plus précisément d’une femme !», souligne-t-elle.

Notre interlocutrice mentionne qu’Aboubacar Soumah, est quelqu’un qui ne sait pas où mettre le pied et cette fois-ci, elles vont montrer à la face de la Guinée et à la face du monde, que c’est un monsieur qui, n’a pas la maîtrise des textes juridiques et règlements intérieurs du mouvement syndical guinéen en général, le SLECG en particulier.

« Je l’ai dit tantôt, que ce n’est pas le populisme qui va faire en sorte qu’Aboubacar Soumah soit là où il est. Mais il doit utiliser les textes pour qu’il soit là où il est. Je veux parler de la légalité et de la légitimité ».

La syndicaliste a ajouté qu’elle se sent très honorée, en ce sens que toutes les grandes femmes du mouvement syndical guinéen l’accompagnent. « Je suis honorée aujourd’hui que j’ai à mes côtés la présidente du Réseau des Organisations Féminines (ROF) de Guinée qui est une jeune, qui est une fine fleur qui est en train d’évoluer dans le cadre de la défense des femmes qui sont victimes de violences. Donc je le répète je vais porter plainte. Je sais qu’il y a la justice en Guinée, et partout ailleurs et cette justice va trancher entre Aboubacar Soumah et ses acolytes et ma modeste personne », martèle-t-elle.

Pour clore, Madame bah a noté qu’elle a été touchée par les  déclarations d’Aboubacar Soumah, parce que pour elle, ce n’est pas rôle d’un leader,  ce n’est pas le rôle d’un père de famille, ce n’est pas le rôle d’un responsable. S’il était responsable, il ne devait aller jusque-là où il est allé.

« Je l’ai dit tantôt Aboubacar Soumah a été engendré par une femme, il a une femme à la maison, il a des sœurs, il a des grandes filles que je connais, parce qu’il ne peut pas dire aujourd’hui que je ne connais pas dame Kadiatou Bah. Atteindre à la dignité d’une femme, c’est de ne pas accorder de la valeur à sa propre famille. Moi je n’ai pas cette éducation, je ne vais pas répondre Aboubacar Soumah, mais c’est la justice qui va trancher entre Aboubacar Soumah et moi », conclut-elle.

Oumar KEITA pour GCO

GuinéeGCO GuineeConakry.Online Copyright © GCO

LEAVE A REPLY