« Dès sa prise de fonctions à la tête de la primature, le chef du gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana s’est engagé à lutter contre la corruption dans les appareils de l’Etat ». C’est le ministre de l’industrie, Tibou Kamara  qui l’a déclaré à nos confrères partenaires de la radio ‘’Espace FM’’ .

Pour M. Tibou Kamara, « le problème de la Guinée, c’est moins les voleurs que les receleurs encore plus nombreux! ». Dans le cadre de cette lutte contre la corruption , « On accuse les fonctionnaires de voler, mais combien de receleurs, il y a-t-il dans ce pays ? », a-t-il dit.   

«C’est une demande légitime de lutter contre la corruption, mais qui empêche d’aller loin dans cette lutte, et que le vol soit puni ? », s’est demandé   Tibou Kamara, précisant que « dès que vous touchez à quelqu’un, sa communauté se lève, ses amis ou ses soutiens se lèvent …».

Le conseiller spécial du président de la République a avoué que « le gouvernement est dans sa mission de lutter contre la corruption, mais il rencontre beaucoup de difficultés. Parce qu’il y a un obstacle social à cela. Même lorsque le président limoge quelqu’un pour faute lourde, c’est la communauté qui demande pardon! Lorsque la justice se saisit d’un dossier, on crie à l’injustice… »,

Selon Tibou Kamara, les Guinéens, dans leur majorité, veulent une chose et son contraire. 

« Lutter contre la corruption suppose qu’on mène la lutte sans discrimination », a-t-il souligné. Selon lui, « … Dans ce pays, il semble que l’action publique doit être orientée contre certains. Il y en a qui veulent un statut d’intouchables », a martelé le ministre de l’industrie.

 

Léon KOLIE pour GCO

GCO Copyright ©GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY