publicité
 REGGAE : jusqu’où ira Takana, l’intrépide ?

 REGGAE : jusqu’où ira Takana, l’intrépide ?

52
0
Takana ZION est en pleine gloire de sa carrière. Il se la coule douce. Le reggae man guinéen hors du commun s’offre de plus en plus une notoriété tous azimuts. Dans son pays, il fait l’unanimité, mais aussi à l’international. Meilleur artiste reggae africain 2022. 
Un titre prestigieux qui vient vanter les années de lutte du petit-fils de Kanamacina. Son dernier projet à portée internationale : « Human supremacy », tape au fer rouge la galaxie universelle de la musique reggae. Mais mieux, plus loin, Takana se veut un disque d’or. Qu’est ce qui n’est pas possible chez le rasta Guinéen ? Parfois « incompris » oui, mais son talent ne fait l’ombre d’aucun doute. Et ce n’est ni Mandjoul, ni Sizzla et encore moins, Capleton qui diront le contraire.
Takana s’est construit pierre après pierre. Qui n’avait pas vu sa carrière sur les quatre pattes et ses locks poussés à la pépinière ? Le rasta de Soumbouya a quitté ses parents à l’âge d’ado pour aller tâter les aléas de la vie. Figurez-vous, 15 années écoulées – et de traversée sur le plancher de Bob Marley, Takana incarne l’espoir de nombreux jeunes artistes africains de Guinée.
Il fait bonne figure dans la musique reggae. Dès le départ, Conakry avait misé sur lui. Couvrant aujourd’hui la Une des magazines spécialisés tels que Reggae Vibes, Takana est surtout diffusé sur les médias très exigeants : Reggae.fr, Jamaïcan Stars, The Release, Sun City Radio Fm.
Mais Jusqu’où ira-t-il ?
Source : Chronique de Sita©