publicité
EBOLA : les enfants contacts bénéficient d’une prise en charge psycho-sociale…

EBOLA : les enfants contacts bénéficient d’une prise en charge psycho-sociale…

66
0

L’UNICEF, en collaboration avec l’Inspection Régionale de l’Action Sociale et de l’Enfance, a identifié, formé et déployé 18 travailleurs sociaux pour apporter un soutien psychosocial aux enfants et aux familles infectées, affectées et à risque

Dans la commune rurale de Samoé, une dizaine d’enfants contacts Ebola sont suivis régulièrement par un assistant social au foyer “Foi et joie”. Cet entretien est très important pour leur remonter le moral en cette période difficile pour eux.

Pour le Directeur du centre, cet appui de l’UNICEF a permis progressivement de mettre les enfants en confiance, « c’est un grand soutien que vous apportez aux enfants en ce moment. Le retour de ce virus nous a tous effrayés au centre, nous avons été stigmatisés compte-tenu du nombre d’enfants contacts d’ébola qu’il y a dans cette école en ce moment. Grâce à l’appui de l’UNICEF, un travailleur social est déployé ici pour nous assister. Aujourd’hui, nous sommes tous vaccinés et nous sommes très reconnaissants pour ce soutien », s’est réjouit Père Étienne Mborong.

Père Étienne Mborong Directeur du centre “Foi et joie”
Père Étienne Mborong Directeur du centre “Foi et joie”

Ambroise Haba, 16 ans, en classe de 9e année est orphelin de mère et enfant contact Ebola  « Au début j’étais très inquiet, car je ne savais pas si je serai encore accepté par mes amis. Grâce à Dieu, nous n’avons pas été stigmatisés et nous vivons en harmonie, je suis très content du soutien psychosocial des équipes de l’action sociale appuyées par l’UNICEF». Aujourd’hui, Ambroise et le reste des enfants contacts du centre “Foi et joie” ont pu être vaccinés et n’ont présenté aucun effet indésirable il y a maintenant plus de 2 semaines.
Les travailleurs sociaux, déployés en équipes mobiles dans les zones de santé, ont pu atteindre 72 ménages et ont apporté un soutien psychosocial à 44 orphelins d’Ebola dont 16 filles, 93 enfants cas contacts dont 27 filles et 198 enfants touchés dont 112 filles dans la région de Nzérékoré.

Pour protéger du virus, 120 kits individuels d’hygiène et de dignité ont été assemblés, dont 10 pour les 10 enfants contacts dans la commune rurale de Samoé. Ce processus a été étendu à 50 enfants de la commune urbaine de Gouécké dont 25 filles.
L’UNICEF attache du prix à la protection des communautés et des enfants en particulier, c’est pourquoi, malgré la persistance de la pandémie de COVID-19, l’organisation est en première ligne pour appuyer les autorités sanitaires dans la lutte contre la résurgence de la maladie à virus Ebola dans la région de N’zérékoré.

Aboubacar Sidiki DIALLO 7 UNICEF  pour GCO

La formation des assistants sociaux