A l’ occasion de la Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme (JISA), placée sous le thème « Toujours Aussi Fort », l’ONG, Fondation pour le Secours et l’Intégration Sociale des Albinos (FONDASIA), a animé un point de presse ce jeudi, 13 juin 2019 à la maison de la presse, sise à Kipé dans la commune de Ratoma dans le cadre de cette journée.

Au cours de ce point de presse, le président de ladite ONG, Dr. Morlaye Camara a rappelé que la FONDASIA qui, a été créée 1999, a pour but d’œuvrer pour le bien être des personnes atteintes d’albinisme en luttant contre toutes les formes de discrimination et de ségrégation ainsi que leurs abus dont ils sont victimes dans leurs communautés.

Selon Dr. Morlaye, notre pays fait partie des rares pays qui se trouvent dans cette lancée de protection, de promotion et de l’intégration de cette couche, comme recommande par toutes les institutions et organisations de défenses des droits de l’homme comme le Haut-Commissariat des Nations Unies (HCNU) aux droits de l’homme, l’Union Européenne, les institutions africaines des droits de l’homme, les ONG de défenses des droits de l’homme, pour ne citer ceux-ci.

« Concernant, le projet de lois de la protection des albinos, Dr. Camara a souligné que la source, c’est la FONDASIA. Mais pour que ça soit une réalité telle qu’ils sont en train de la vivre aujourd’hui, il a fallu que les institutions comme le Haut-Commissariat des Nations Unies (HCNU) aux droits de l’homme qui s’en charge », indique-t-il.

Poursuivant, notre interlocuteur a ajouté que cette particularité de la Guinée se traduit par un ‘’Avant-Projet’’ de loi approuvées par l’ensemble de l’équipe gouvernementale, sous la bienveillance du président de la République Pr. Alpha Condé.

Pour lui, dans ce projet de sensibilisation, leur ONG est passé dans 40 écoles de Conakry « mais vu du fait que les écoles n’ont pas été stables pendant la rentrée scolaire passée, pour le moment, c’est suspendu. Ensuite, il y a les différentes communes de Conakry qui doivent passer aussi sensibiliser les responsables communaux », précise-t-il.

 « Il y a même eu une retraite à Kindia pour enrichir les premiers textes qu’on a proposés. Et à un certain moment, ils se sont rendu compte que c’est quelque chose qu’ils doivent appuyer. Et finalement, nous, nous sommes là pour leur donner des réponses aux questions qu’ils ne peuvent pas comprendre. L’Etat maintenant, a pris le texte en charge et enfin il est devenu étatique », explique-t-il.

Pour terminer, le président de la FONDASIA a au nom de son ONG, lancé un plaidoyer à l’intention de ceux qui ont participé à ces travaux ‘’d’avant-projet’’ de loi, de bien vouloir poursuivre leur action, afin de voir ce travail aboutir par la promulgations dans les meilleurs délais, comme le président de la République Pr. Alpha Condé le veut.

Oumar KEITA pour GCO      

GCO Copyright © GuineeConakry.Online   

LEAVE A REPLY