Le président de la coalition nationale des organisations de la société civile (CNOSC-DDG) constate les agissements de certains anciens ministres et personnes politiques, qui tentent de manipuler le mouvement syndical et les forces sociales de Guinée à des fins personnelles.

« La pérennisation de la dignité humaine est un combat noble pour la société civile guinéenne, pour eux le fait que le gouvernement refuse de diminuer le prix du carburant est une conspiration de certains anciens ministres qui ne maîtrisent pas le concept et le rôle de la Société civile. Ce qui crée la confusion au sein de la classe sociale et  syndicatsé ».

M. Salmane Diallo, défenseur de droit de l’homme met l’accent sur cette situation « la différence entre la société civile et le mouvement syndical est que quand tu diriges une plateforme de la Société civile, tu n’as pas besoin de créer un mouvement spontané. C’est pourquoi le CNOSC-DDG, œuvrant pour l’amélioration des conditions de vie de la population, n’est pas prêt à appartenir ou à créer un mouvement quelconque. Étant une plateforme nationale,  CNOSC-DDG cherche à avoir une synergie d’action avec les autres plateformes de la Société civile, et soutient l’harmonisation des interventions de l’ensemble des acteurs de la Société civile; y compris le syndicat pour amener le gouvernement à diminuer le prix du carburant et à améliorer les conditions de vie du bas peuple ».

Il  invite  alors les jeunes acteurs de la société civile à ne pas se laisser manipuler par les anciens ministres qui ont déjà goûté au pouvoir et qui veulent se repositionner, pour avoir un leadership et qui ne maîtrisent pas le concept et le rôle de la Société civile. Ce qui  en traîne une confusion totale.

Pour le moment,  M. Salmane Diallo prévient: «En ma qualité d’un des fondateurs de la Société civile guinéenne et de défenseur des Droits de l’homme, on est en train de mener des enquêtes sur les agendas cachés de ces anciens ministres qui sont en train de se servir de la Société civile pour se repositionner. Quand nous aurons toutes les informations, tous les éléments de preuve, nous allons les dénoncer!».

« Pas besoin de soutien d’un parti politique. Je  ne me laisserai pas manipuler par un leader d’un parti politique qu’il soit de la mouvance présidentielle ou de l’opposition», pourfend M. Diallo.

Notons que cette sortie fait suite à l’annonce du chef de file de l’opposition de participer à la lutte contre l’augmentation du prix du carburant.

Boh Hawa KONE pour GCO 

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY