Invité de la radio ‘’ Chérie FM’’, le ministre de l’Industrie et des PME, Tibou Kamara rejette à  bloc l’idée laissant croire que la huasse du prix du carburant est synonyme de la mauvaise gouvernance engendrée par le gouvernement.

Le conseiller spécial du président de la République, Tibou Kamara a déclaré que l’augmentation du prix du carburant n’est pas spécifique à la Guinée: « Ce n’est pas de gaieté de cœur que le gouvernement a fait ce réajustement. Il ne faut pas tomber dans le pessimisme et dans la démagogie. Si le gouvernement avait le choix de ne pas augmenter le prix du carburant, comme vous dites, étant une mesure impopulaire, certainement il ne l’aurait pas fait. Aucun gouvernement ne peut se mettre en difficulté», a-t-il indiqué.

Affichant son optimisme face à cette crise sociale très tendue, l’ex-bras-droit du général Sékouba Konaté a précisé qu’il pense qu’il n’y a rien d’impossible, si toutes les parties sont animées d’une bonne foi. « C’est le début des discussions, c’est tout à fait normal que chacun fasse prévaloir ses positions et mette en avant ses intérêts. Les syndicats sont dans leur droit de défendre les intérêts des travailleurs, comme il est de la responsabilité du gouvernement d’agir dans l’intérêt collectif. Moi je suis très optimiste quant à l’issue et à l’aboutissement heureux de ce processus», a-t-il dit. 

A noter que les syndicalistes et la société civile ont décidé vendredi de joindre leurs mouvements pour mener le combat jusqu’à la satisfaction de cette revendication sociale, qui est la diminution du prix du carburant au prix initial de 8000 francs guinéens.

Pivi BILIVOGUI pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY