Figure de proue du RPG à Kaloum, l’élu communal a donné sa vérité sur le blocage politique de l’heure. Fustigeant l’opposition, il met en avant ce qui pourrait être ses ambitions à court terme.

Partie prenante des dernières communales, celui qui lorgne la maire de Kaloum ne mâche pas ses mots. Face à la crise post-électorale du moment , Cheick Traoré estime que l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo se joue du peuple. Pour l’ancien député , il y a un manque de démocratie qui fait qu’elle use du volte face à longueur de temps. «Pour éviter la loi quand elle est compromise, l‘opposition prône le consensus. Et quand une situation ne l’arrange pas , elle met en avant la justice » indique Mr Traoré.

L’ancien candidat du RPG aux dernières communales indique que le dialogue ne doit en aucune façon mettre la loi hors-jeu. Et d’indiquer que les contentieux ne portent que sur 12 des 342 circonscriptions qui étaient à pourvoir. Pour répondre à ceux qui avancent qu’il a rétrogradé en quittant l’Assemblée Nationale pour la mairie, il ajoute : « On ne refuse jamais toute légitimité du peuple permettant de servir la nation. Surtout que ce même électorat pourrait me conduite aux législatives en vue ».

Un aveu qui indique bien que Cheick Traoré ne se refuse rien. Tout come-back à l’Hémicycle n’est donc pas à exclure. Pour l’heure , il attend le second tour des communales afin d’atteindre l’objectif du moment : devenir le maire centrale de Kaloum malgré la surprise effectuée par une candidate indépendante lors du 1er tour dans sa circonscription. Le match peut reprendre !

GCO Copyright © GuineeConakry.online

LEAVE A REPLY