Après la manifestation des militants inconditionnels du Front National pour la Défense de la Constitution, réprimée le week-end dernier par les forces de l’ordre dans la ville de N’Zérékoré, où il y a eu un mort et plusieurs blessés, pendant qu’ils protestaient contre un éventueltroisième mandat du président Alpha Condé. 

Joint par un reporter de justinmorel.info, sur cette actualité brûlante, le vice-président contesté de l’UFDG, Bah Oury a déploré cet état fait alarmant provoqué les autorités de la ville de N’Zérékoré. «Je reste contre cette répression des militants du FNDC dans le sang par les forces de l’ordre à N’Zérékoré…C’est déplorable ».

L’ancien ministre de la réconciliation nationale déplore la mort d’un citoyen à N’Zérékoré au cours d’une manifestation réprimée par  les forces de sécurité. Bah Oury a invité  les autorités à prendre leurs responsabilités pour éviter ce genre de violences.

‘’La fragilité de la stabilité de notre pays recommande aux acteurs investis d’une parcelle de l’autorité publique, de faire preuve de pondération et de sens de responsabilité, afin de prévenir des explosions de violences qui pourraient mettre en péril notre cohésion nationale’’, insiste Bah Oury

 

Léon KOLIE pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online 

LEAVE A REPLY