Après avoir vivement critiqué Alpha Condé et traité de tous les noms d’oiseaux certains proches du pouvoir Condé, le week-end dernier, lors de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, Sorya Bangoura, devait être entendu ce jeudi 23 août 2018 à la DPJ, qui lui reproche des propos jugés « irrévérencieux » à l’endroit du président de la République. Son audition a finalement été reportée au lundi 27 août prochain.

Sorya Bangoura s’en était vivement pris au chef de l’État et avait traité certains de ses proches « d’hypocrites, des voleurs, des menteurs ». Les avocats de son parti n’ont pas tardé à dénoncer une procédure biaisée.

Le collectif des avocats de l’UFDG invoque un vice de procédure, en invoquant l’article 82 du code de procédure pénale qui, selon eux a été violé sur toute la ligne

« Si le déroulement de l’enquête le permet, lorsqu’une convocation écrite est adressée à la personne en vue de son audition, cette convocation indique l’infraction dont elle est soupçonnée, son droit d’être assistée par un avocat ainsi que les conditions d’accès à l’aide juridictionnelle, les modalités de désignation d’un avocat d’office et les lieux où elle peut obtenir des conseils juridiques avant cette audition… » réplique le collectif.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.online

LEAVE A REPLY