Le Directeur général de l’Office national de la formation et du perfectionnement professionnels (ONFPP), Lucien Beindou Guilao, a apporté des précisions sur la polémique qui enflamme ces derniers jours la toile en Guinée, et qui suscite des taquineries à l’encontre du Premier ministre Kassory Fofana.

Selon Lucien Beindou Guilao, le décès du Coréen HAK JOO CHOI (ce n’est pas un Chinois) en février 2016, n’a pas directement entraîné l’arrêt du projet (contrairement à ce qu’a voulu faire croire Kassory Fofana), puisque les travaux de terrassement ont démarré en juin 2016.

« Mais ce sont les actions en justice de la veuve LEE KU CHOI contre LEE KYU SUNG, le 2ème actionnaire de la société HYUNDAI PECOS, qui ont finalement eu pour conséquence le retrait des partenaires financiers et l’arrêt du projet. » a précisé le DG de l’ONFPP.

Selon en substance Lucien Beindou Guilao, « C’est ça la vérité! » pour paraphraser le PM.

Finalement, le « Chinois (n’)est pas mort »… puisque c’est d’un Coréen qu’il s’agissait !

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY