publicité
GUINEE : le plaidoyer des enfants d’Ouré-Kaba porte ses fruits

GUINEE : le plaidoyer des enfants d’Ouré-Kaba porte ses fruits

17
0
Cour du collège Babadi Camara de Ouré-kaba
Saa Momory KOUNDOUNO
01 août 2020

L’on se souvient de la première visite en novembre 2019 du Représentant de l’UNICEF, Pierre Ngom à Ouré-kaba, l’une des communes de convergence de la région de Mamou située à 65 km du centre-ville.

Cette occasion avait été saisie par les enfants de la commune pour solliciter la construction de certaines infrastructures concourant à la réalisation de leurs droits. C’est Sounoussy Ousmane Barry, la présidente du parlement des enfants et vice-présidente du club consultatif des jeunes auprès de la commune d’Ouré-kaba qui avait porté la voix des enfants.

Parmi ces réalisations figuraient la construction d’une cour pour leur collège, l’électrification des salles et une adduction d’eau pour le centre de santé et l’école primaire.
Aujourd’hui, c’est chose faite, le collège Babadi Camara est désormais dans une cour fermée, 3 de ses salles de classe sont électrifiées à partir d’une source d’énergie solaire, 3 autres salles du primaire le sont également et une adduction d’eau a été realisée à équidistance entre l’école primaire et le centre de santé.

C’est pour constater de visu toutes ces réalisations que Pierre Ngom a mis à profit sa visite dans la région administrative de Mamou pour se rendre dans cette commune avec les autorités régionales et préfectorales. Devant la délégation, les autorités communales et sous-préfectorales d’Ouré-kaba ont égrené quelques appuis que l’UNICEF est en train d’apporter à leur commune rurale avant de mettre un accent particulier sur les dernières réalisations de l’institution. « A toutes ces réalisations déjà faites, s’ajoutent l’électrification de tous les bureaux du bloc administratif de la sous-préfecture, l’adduction d’eau au centre de santé et à l’école primaire et sous peu de temps, la réhabilitation des latrines de Kaba centre et de l’école primaire de Soboriya pour ne citer que celles-ci. Les citoyens d’Ouré-kaba dans leur totalité vous remercient très sincèrement pour votre loyauté. Vous êtes un homme de parole » dira Noumet Kéita, Directeur sous-préfectoral de l’éducation élémentaire de la commune rurale d’Ouré-kaba.

oumet Kéita, Directeur sous-préfectoral de l’éducation élémentaire de la commune rurale de Ouré-kaba prononçant le discours de bienvenue devant la délégation
Oumet Kéita, Directeur sous-préfectoral de l’éducation élémentaire de la commune rurale de Ouré-kaba prononçant le discours de bienvenue devant la délégation

Pour sa part, le principal du collège Babadi Camara ajoutera  « Monsieur le Représentant résident de l’UNICEF en Guinée, le collège Babadi Camara d’Ouré-kaba par ma voix vous dit merci pour avoir mis dans une cour dans cette école. Grâce à cette cour, nous maîtrisons aujourd’hui l’arrivée et le départ de nos élèves, ce qui n’était pas possible par le passé. Et actuellement même, les candidats au BEPC viennent réviser ici la nuit à cause de cette lumière. Nous vous sommes éternellement reconnaissants ».

Le Principal du collège Babadi Camara de Ouré-kaba remerciant l'UNICEF pour la construction de cette cour de l'école.
Le Principal du collège Babadi Camara de Ouré-kaba remerciant l’UNICEF pour la construction de cette cour de l’école.

Les élèves ne sont pas restés en marge de l’expression des remerciements envers l’UNICEF « Nous remercions l’UNICEF pour notre cour fermée. Nous nous sentons plus en sécurité désormais. Nous constatons aussi l’électrification de 3 de nos salles de classe où nous venons désormais réviser pour bien nous préparer afin d’affronter le BEPC qui nous attend. Qu’à cela ne tienne, nous sollicitons également de l’UNICEF, la construction d’une aire de jeux dans notre école, d’un forage et d’une bibliothèque », a plaidé Aïssata Kourouma, élève de la 10è année au collège Babadi Camara d’Ouré-kaba.

Pour sa part, le Représentant de l’UNICEF a apprécié la notion de redevabilité dont ont fait montre les autorités de la commune rurale de Ouré-kaba, car les fonds alloués ont effectivement servi aux besoins pour lesquels ils avaient été mobilisés. « Je suis très content que le petit financement qu’on a envoyé dans cette communauté ait été très bien géré et utilisé pour ce à quoi il était destiné. Cela nous encourage beaucoup ».

Dr Pierre Ngom, Représentant Résident de l'UNICEF
Dr Pierre Ngom, Représentant Résident de l’UNICEF s’adressant à la communauté de Ouré-kaba

Période de COVID-19 oblige, Dr Pierre Ngom a encouragé les communautés d’Ouré-kaba à continuer d’appliquer le respect des mesures barrières pour stopper le coronavirus bien qu’aucun cas positif à la COVID-19 n’ait été enregistré dans la localité.

Mais déjà, le centre de santé et les relais communautaires sont à pied d’œuvre pour sensibiliser les habitants de la localité et ses environnants, sur les moyens de prévention de cette pandémie de coronavirus. Et comme le port du masque fait partie des moyens les plus efficaces pour se protéger contre la COVID-19 et d’en limiter la propagation, l’UNICEF a fait confectionner 900 masques par des groupements féminins locaux . Ces masques ont été distribués gratuitement aux personnes les plus vulnérables de la commune rurale d’Ouré-kaba.

Saa Momory KOUNDOUNO UNICEF pour JMI