Les positions des différentes représentations diplomatiques dans le pays et organisations internationales se dessinent. Après le rejet pour faute de crédibilité du scrutin du 22 mars par la France, l’Allemagne, les Etats-Unis, la CEDEAO, l’UA; c’est la Russie sans surprise, qui s’inscrit à contre courant, en évoquant l’ingérence dans les affaires internes à la Guinée de la part des premiers.
Il faut rappeler que la Russie ces dernières décennies s’est toujours opposée aux décisions des États-Unis, de la France et d’autres puissances. Il suffit de voir tous les foyers de tension et de guerre dans le monde pour s’apercevoir de cette réalité.
D’ailleurs ses prises de position se justifient toujours par rapport à ses intérêts.

La RUSSIE A OBSERVÉ LE DOUBLE SCRUTIN LÉGISLATIF ET RÉFÉRENDAIRE EN GUINÉE ET DONNE SON AVIS.#Extrait – "L'élection s'est passée d'une manière bien organisée…La décision sur la composition de l'organe législatif suprême et les modifications constitutionnelles est une affaire purement interne de l'État Guinéen. Les tentatives d'ingérence extérieure dans le processus électoral en République de Guinée sont INACCEPTABLES".#Conakry #Moscou #MAERuissie #Paris #AmbassadeDeFranceEnGuinée

Gepostet von Soumah le Guinéen am Samstag, 28. März 2020

Miniature de pièce jointe

Copyright © GCO-GuineeConakry.Online