C’est à travers un communiqué de presse, délivré par leur ambassade à Conakry, que les Etats-Unis ont condamné et montré leurs inquiétudes par rapport aux exactions commises pendant et après le scrutin.
À rappeler que le tour de quelques bureaux de vote effectué par l’ambassadeur des USA avait été brandi comme un élément justificatif de la transparence des élections du 22 Mars dernier.  Mais les choses sont un peu plus compliquées…
Miniature de pièce jointe

LEAVE A REPLY