En Guinée, après une première et deuxième rencontre du chef de l’État avec les acteurs nationaux et internationaux, pour la mise en place d’un plan de riposte, l’État guinéen se montre plus ou moins préoccupé de la crise sanitaire mondiale, en accordant aussi priorité à cette pandémie universelle.
Au lendemain de ce scrutin controversé, deux autres cas ont été testés positifs dans les sphères les plus élevées de l’administration. En l’occurrence le ministère du budget où un cas de Covid 19 est testé positif avec plus de  près de contacts à suivre.
Dans l’urgence le chef du gouvernement Kassory Fofana était en conclave avec l’équipe gouvernementale pour échanger et prendre des mesures parmi lesquelles, le déblocage de 6 milliards de francs guinéens pour l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) et la baisse du prix de carburant en fin mars ou début avril, selon le compte rendu de la rencontre.
En plus, le ministère de l’éducation et de la formation a, pour des mesures préventives prolongé sine die les congés suite aux élections, des apprenants guinéens. Cet énième congé, malgré tout lié à une crise sanitaire, vient de compromettre l’année scolaire déjà affectée par la grève des enseignants déclenchée en février dernier.
Aliou BAH Fria pour GCO

Copyright © GCO-GuineeConakry.Online 

LEAVE A REPLY