Après plusieurs nuit passées au gnouf, les deux militants pour la nouvelle constitution, arrêtés en catimini par les services de sécurité, pour atteinte à la sûreté de l’État, outrage d’hommes en uniforme et trouble à l’ordre public, sont libres de nouveau.
C’est après quelques jours de tractations judiciaires que justice a été rendue, même si les accusés ont été libérés sous caution.
À rappeler que le tribunal de Mafanco avait inculpé les prévenus et les a mis sous mandat de dépôt et après quoi, ils ont été en détention provisoire.
Contre toute attente, c’est la cour d’appel de Conakry qui a infirmé cette décision.

Copyright © GCO-GuineeConakry.Online 

LEAVE A REPLY