La crise du Covid 19 impacte négativement l’économie mondiale, les principales bourses européennes, asiatiques et américaines ont connu un lundi noir et les cours du pétrole ont également chuté brutalement.
De New York à Sydney en passant par Bombay, la fièvre du coronavirus a atteint les marchés financiers, les bourses ont chuté drastiquement. D’ailleurs le doute commence à s’installer chez certains économistes qui n’hésitent  pas d’évoquer une récession future par contre d’autres restent optimistes.
Pour ces derniers, la reprise des activités industrielles en Chine, l’atelier  du monde, annoncée serait une source d’espoir qui permettra à l’économie mondiale de tenir bon.
Elle affecte également les cours du pétrole car le plus grand consommateur (14 millions de baril)d’hydrocarbure du monde, la Chine produit peu comme pour dire que les usines ne tournent pas. À cela s’ajoute une autre guerre  économique entre la Russie et l’Arabie Saoudite. Vendredi dernier à Vienne, c’est une véritable guerre de l’or noir qui a éclaté entre les membres de l’OPEP(Organisation des pays exportateurs de pétrole).
L’Arabie Saoudite a proposé une baisse drastique  de la production mondiale et le ministre Russe de l’énergie Alexandre Novac a rétorqué négativement, les négociations ont donc échoué. Pour réprimer la Russie, l’Arabie Saoudite compte inonder le marché mondial de pétrole.
Malheureusement, le grand perdant dans cette affaire, est une victime collatérale qui est les États-unis qui produisent du pétrole de schiste, difficile à extraire.
Copyright © GCO-GuineeConakry.Online 

 

LEAVE A REPLY