Après les jeunes de Pita, Mamou et Dalaba, ce sont 40 jeunes de Kindia et Coyah qui participent depuis ce Lundi 23 Décembre 2019, à un atelier d’idéation et de créativité au profit des jeunes qui ont postulé pour intégrer le parcours d’accompagnement, initié par le PNUD dans le cadre du Programme INTEGRA.

Cette formation sur les techniques de la mise en pratique des idées de projets de jeunes potentiels et aspirants entrepreneurs, est animée par des formations expérimentées des Business Coach, représentants les incubateurs :  Osez innover, Ose ton Emploi, Saboutech, Toogueda et Jatropha.

Cette série de formation initiée par le PNUD dans le cadre du programme INTEGRA financé par l’Union Européenne à travers Enabel, vise fondamentalement à encourager l’auto-emploi (indépendant) et l’entrepreneuriat chez les jeunes de la tranche d’âge 18 – 35 ans le long de l’axe Conakry – Mamou.

En effet, c’est dans un contexte marqué par la rareté et de recul de l’emploi salarié, et la tentation vers l’immigration clandestine, que la Délégation de l’UE en Guinée a confié à l’Agence belge de développement (Enabel) en Guinée l’exécution d’un Projet d’Intégration socio-économique des migrants potentiels et retournés par la création d’emploi sur l’axe Conakry – Kindia – Mamou – Labé (programme Intégra-Enabel) en Co-délégation avec deux agences des Nations-Unies que sont le PNUD et UNCDF.

L’objectif général de cet atelier est de permettre aux jeunes d’affiner leurs idées de projet entrepreneuriales et de développer des pistes d’évolution et de consolidation de leurs entreprises déjà en activité, en vue de stimuler la créativité chez les jeunes et de permettre aux jeunes de réfléchir en termes de problèmes-solutions et produits-clients et de conduire les jeunes à générer des idées de projet entrepreneurial et d’affiner leurs idées préexistantes.

Cette série de rencontre de formation constitue ainsi, une étape importante qui entre dans le cadre du processus d’identification des jeunes entrepreneurs. Elle doit permettre de mieux affiner et apprécier la pertinence des choix faits les jeunes en termes d’idées entrepreneuriales avant la phase d’analyse et de validation. D’où l’importance de cet exercice entrepreneuriale

Premier à prendre la parole, le Coordonnateur a commencé par rappeler le contexte de la tenue de cette formation qui est une occasion pour les jeunes participants de raffiner leurs idées de projets avant d’insister sur la nécessité de comprendre le processus d’identification et de mieux structurer les idées de projet, de façon synthétique et claire, afin qu’elles puissent avoir la chance d’être sélectionnées et prises en compte dans le dispositif d’accompagnement. Le plus important c’est d’être structuré avant d’aboutir à un business plan. Notre travail est de créer une dynamique et d’apporter un accompagnement technique pour vous permettre de développer vos projets. Il faut que les projets évoluent et grandissent afin qu’ils créent de l’emploi et de la richesse pour que d’autres jeunes puissent s’en inspirer et en profiter.

Le Directeur National adjoint de l’Emploi jeunes, Mr Youssouf Saran Donzo a salué la tenue de cet atelier et l’engagement du PNUD à travers le Coordonnateur du Programme INTEGRA, El Hadj Mamadou Diallo mais aussi l’approche participative et partagée qui caractérise cette formation. Je me réjouis du fait que l’intervention du programme INTEGRA en général et de sa composante PNUD en particulier s’inscrivent en droite ligne avec les préoccupations et la politique du Ministère de la jeunesse et Emploi jeunes en matière d’insertion socioéconomique et professionnelle des jeunes. C’est pour cela, au nom du Ministre de la Jeunesse et Emploi Jeunes et de la Directrice Nationale de l’Emploi jeunes, nous les remercions pour cet alignement et les efforts déployés pour aller vers le modélisme et le professionnalisme des jeunes.

LEAVE A REPLY