De Labé, Kindia, Boké, Boffa, bref du pays profond proviennent des informations peu rassurantes concernant le calme et la sécurité. L’on annonce des routes barrées par des manifestants téméraires, des jeunes surexcités voulant en découdre avec les forces de l’ordre, des coups de feu, des gaz …

Chacun savait que ce 14 octobre 2019 ne serait pas de tout repos. Le jeu du chat et de la souris est un réel harcèlement auquel se livrent les différents protagonistes.

A Conakry aussi la situation est vraiment délétère avec des carrefours plus chauds que les autres, selon nos reporters. Sur la T8 par exemple des tirs de sommation ont été entendus.

Comme prévu par les membres du Fndc composés d acteurs politiques, de la société de la civile et des syndicats, ce lundi, 14 octobre 2019, les manifestation anti-troisième mandat prêté à Alpha Condé se poursuivent dans plusieurs quartiers de Conakry et ses peripheriques.Image

Le constat reste visible au carrefour cimenterie, où les jeunes manifestants sont disperses par les tirs de sommation et de gaz lacrymogènes  des forces de l’ordre postés dans les  lieux. Des sirènes raisonnent…

Au moment ou nous mettons online cette dépêche, les magasins boutiques
et ateliers sont hermétiquement fermés, les policiers et gendarmes et manifestants se regardent en chiens de faïence.
Léon KOLIE pour GCO

Copyright © GCO GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY