L’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE- Guinée), a animé une conférence de presse, lundi 09 septembre 2019 à Conakry, placée sous le  thème:  »Transparence et redevabilité dans le secteur minier en Guinée. Le focus a été fait sur la présentation de la Norme ITIE 2019 et des mesures correctives en préparation de la prochaine Validation.
A cette occasion, le Directeur pays Afrique de l’ITIE M. Mamadou Bady Baldé, a souligné que cette mission de l’ITIE à pour objectif de faire le suivi de la mise en oeuvre des mesures correctives de l’ITIE dans le secteur minier.
« Nous faisons un travail de formation, c’est-à-dire d’appui à la mise en oeuvre. Donc, nous formons les parties prenantes notamment, la société civile, les entreprises et l’état. Nous offrons une formation pour la nouvelle norme internationale qui vient d’être adoptée à Paris, en juin dernier. Elle renforce les anciennes clauses de transparence de l’ancienne norme mais, la dimension environnementale et la dimension inclusive  pour s’assurer que le genre est maintenant représenté dans le secteur minier, sont intégrées », explique-t-il .
Pour lui, l’ITIE est l’organisation pour la bonne gouvernance du secteur minier.
La Guinée est un pays membre de l’ITIE. Pour ce qui est du suivi, il y a eu une validation qui vient de sortir et, cette validation a conclu que de façon globale, la Guinée a fait des progrès significatifs. Mais, il y a encore  des choses à améliorer et qui exige des mesures correctives.Aperçu de l’image
M. Bady Baldé a souligné qu’il y a plusieurs mesures correctives qui concernent la gouvernance interne de l’ITIE elle-même mais, aussi des questions concernant la façon dont les permis sont octroyés et les critères techniques et financiers dans l’octroi de ses permis. Ce sont des informations qui doivent être publiées selon la norme internationale applicable à tous les pays membres.
De son côté, la directrice pays de l’ITIE Guinée madame Gesila Granado, a indiqué  qu’ils utilisent un outil de diagnostic pour améliorer les systèmes gouvernementaux pour la gestion du secteur minier. « Cet outil nous permet de regarder l’octroi des licences, la production, le revenu et la redistribution des revenus des différents secteurs miniers. Nous utilisons ces outils pour faire des recommandations à travers une publication annuelle appelé le rapport ITIE », conclu-t-elle.
Notons que cette mission de l’ITIE s’est déroulée du 26 août au 09 septembre 2019, à Conakry et que la prochaine validation de la Guinée aura lieu, le 20 novembre 2020.
Oumar KEITA pour GCO
GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY