Sadio Mane (Liverpool), JUN 1, 2019 - Football / Soccer : Mane celebrate after winning UEFA Champions League Final match between Tottenham Hotspur FC 0-2 Liverpool FC at the Estadio Metropolitano in Madrid, Spain. (Photo by Mutsu Kawamori/AFLO)

Les joueurs africains ont très peu de chance de gagner ce prix, à cause du vote des journalistes des pays de l’Europe de l’Est comme la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie, le Kazakhstan, la Géorgie, la Biélorussie, la Serbie, la Slovénie, la R. Tchèque, la Slovaquie etc. Le racisme est dans la moelle épinière de la plus part des habitants et des journalistes de ces pays. Regardez dans vos archives de France-Football.

Vous verrez que ce sont les journalistes de ces pays qui ont fait perdre le Ballon d’or aux footballeurs de race noire, de Marius Trésor à Sadio Mané, en passant par Thierry Henry, Didier Drogba, Samuel Eto’o, Yaya Touré et Mohamed Salah. Vérifiez le détail du vote dans la prochaine édition de France-football ou l’Equipe. Ils ne votent que très très rarement pour les joueurs africains.

Le cas échéant, ils les classent dernier. Or le mode de vote qui donne 5 points au premier, 3 points au deuxième et 1 point pour le troisième, les Africains ont peu de chance de remporter le prix. Georges Weah a eu une double chance en 1995. Son club, le Milan AC, était nettement au sur le toit de l’Europe et il en était la vedette incontestée.

Ensuite, il n’y avait aucune pas la coupe d’Europe des nations pour permettre à un joueur européen de surclasser M.Georges. Tant que ces journalistes des anciens pays communistes participent au vote, l’UEFA ne pourra rien pour les joueurs africains. Ils ne seront même pas sur le podium ; à moins de se surpasser comme un diable.

Pour un vote objectif, l’UEFA devra limiter le vote aux joueurs ou aux entraineurs. Sadio Mane méritait largement ce trophée, comme Thierry Henry, Didier Drogba, Samuel Eto’o et Yaya Touré à leurs temps.

 

Ibrahima Jair KEITA pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY