Lors du symposium organisé à l’université Général Lansana Conté, sur l’oeuvre et le parcours du jeune universitaire guinéen, Mamadou Barry, assassiné le 19 juillet dernier à Rouen en France par un franco-turc, le Centre International de Recherche et d’Initiative pour le Dialogue (Cirid), un organe consultatif des Nations unis basé à Genève, a par la voix de son représentant pour l’Afrique de l’ouest, Malick MBaye, pris des engagements.

 

M.Malick MBaye a pris la parole à cette occasion pour affirmer: «Nous avons été très épatés et séduits par son esprit, son ambition et sa vision pour l’Afrique, concernant les enjeux de l’heure qui sont des enjeux liés à l’exploitation des ressources minières ».

Résultat de recherche d'images pour "mamadou barry"« C’est pourquoi, notre institution a décidé de s’engager pour que justice soit rendue, et pour aider à la prise en charge de la fille du défunt à travers une assistance de 500 euros par an », dit le représentant du Cirid.

Parmi les actions que le CIRID compte mener, c’est la mobilisation du plus grand nombre d’avocats africains basés en Europe, ou d’origine africaine à se constituer gratuitement autour de ce dossier-là, pour la bonne cause. L’Union africaine a été saisie dans cet esprit a laissé entendre Malick MBaye.

 

Momo SOUMAH pour GCO 

GCO GuineeConakry.Online Copyright © GCO

LEAVE A REPLY