Le premier ministre, chef de gouvernement Dr. Ibrahima Kassory Fofana, a présidé ce lundi à Conakry, le lancement officiel du Baccalauréat session 2019, au lycée Kipé dans la commune de Ratoma.

A cette occasion, Dr. Ibrahima Kassory a souligné qu’ils sont là en cette matinée pour s’assurer, que toutes les conditions matérielles, financières et humaines soient réunies pour que ces épreuves se passent dans les meilleures conditions.

« Pour que le baccalauréat session 2019 ne connaisse pas les dérapages du passé, qu’on ne se plaigne pas, pour dire qu’il y a eu beaucoup de tricherie… Parce que la toile de fond pour le gouvernement est de s’assurer que le système éducatif guinéen puisse aller de l’avant. C’est-à-dire puisse être un système compétitif dans un monde qui, se globalise que les Guinéens puissent, dans les conditions de techniques, technologiques, intellectuelles puissent compétir avec les autres pays de la sous-région et les autres régions du monde », renchéri-t-il.

Le locataire du palais de la colombe a indiqué qu’il faut qu’on ait le courage de le dire aujourd’hui, on a un système éducatif déficient : « Combien de Guinéens pourraient à la sortie de l’université prétendre à un emploi compétitif  sur le plan international. Et là, pour corriger cela, il faut corriger à la base, il faut une sélection rigoureuse, un système rénové qui tient compte de l’évolution du monde. Alors on est là ce matin, pour s’assurer que l’encadrement du système éducatif guinéen est bien en phase avec ses préoccupations gouvernementales », mentionne-t-il.

Pour ce baccalauréat session 2019, au compte de la Direction Communale de l’Education (DCE) de Ratoma, sont inscrits pour toutes options confondues, 13.532 candidats dont 5.978 filles répartis dans 36 centres, dont 452 salles de classe, 904 surveillants, 36 délégués, 72 agents sécurité et 72 agents de santé.

 

Oumar KEITA pour GCO

GCO GuineeConakry.Online Copyright © GCO

LEAVE A REPLY