Lors de l’ouverture du débat lors de l’ouverture du débat d’orientation budgétaire à l’Assemblée nationale  au palais du peuple, le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG), Dr Dansa Kourouma a plaidé dans son allocution devant de nombreux députés, pour un accroissement des allocations des secteurs sociaux.

L’activiste de la société de la civile a également dit qu’il il n’est pas possible d’assurer une éducation de qualité à tous les enfants avec un tel niveau de financement,

C’est pourquoi explique-t-il : « J’appelle votre honorable attention sur la nécessité d’un budget pro-pauvres, notre responsabilité collective est d’investir dans le capital humain, à travers l’accroissement des allocations des secteurs sociaux notamment, budget sensible aux enfants et aux femmes, budget déconcentré, nomenclature en cohérence avec les priorités du PNDES ».

Selon lui, « une faible allocation budgétaire aux services sociaux stratégiques et prioritaires, largement en deçà des normes dans la sous-région. Mauvaise qualité et impertinence des dépenses ;forte centralisation du budget, qui le rend vulnérable à la corruption et entraîne un sevrage de la majeure partie de la population et des zones périphériques. »

 

Léon KOLIE pour GCO

GCO GuineeConakry.Online Copyright © GCO.

LEAVE A REPLY