Dans une déclaration lue sur les médias de place,  le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Bouréma Condé a exprimé sa déception face aux associations et ONG, qui s’impliquent de façon anarchique dans le débat politique concernant les enjeux de la crise sur une éventuelle nouvelle constitution. 

Le ministre Bouréma Condé a  rappelé  le rôle et le champ d’actions des ONG et associations, dans notre pays. Selon le général de l’armée, « l’article 4 de la loi L013 fixant le régime des associations dans notre pays, précise le caractère apolitique et le but non lucratif des associations ».

Avant d’ajouter que « le constat factuel, malheureusement, met aujourd’hui sous le feu des projecteurs, des ONG et associations politico-politiciennes, passées maîtres en propos, aussi incendiaires qu’incohérents, les uns que les autres ».

« Tout est à l’opposé des objectifs déclinés dans l’agrément dont ils sont bénéficiaires, pour ceux ou celles qui en ont une », a laissé entendre le contenu de la déclaration.

Il a ensuite déclaré haut et fort « qu’une telle propension à l’anarchie dans le régime et dans la gestion du mouvement associatif qui est noble dans son essence, il faut le préciser, ne saurait se perpétuer impunément ».

«En tout état de cause et passer ce présent communiqué, mon département se réserve le droit de prendre, dans un premier temps, des sanctions disciplinaires, administratives, allant jusqu’au retrait de l’agrément, et dans un second temps, saisir qui de droit, pour que prennent fin, ces manquements », a dit le ministre dans la déclaration.

 

Momo SOUMAH pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online  

LEAVE A REPLY