Alors qu’on croyait unanimes les positions entre acteurs de la COFOP, tout prouve le contraire au niveau du SADI. Les divergences de vues ont pris forme suite à un communiqué qualifié de « provocateur »
Housseyni Amion Guindo revient au gouvernement à la tête du département de l’assainissement. L’opposition malienne composée de deux tendances  que sont le FSD et la COFOP, n’a pas échappé à la composition du gouvernement de Dr Boubou Cissé. Même le chef de file Soumaila Cissé n’a été épargné avec l’atterrissage de son bras droit du PARENA, aux affaires étrangères. S’il laisse entendre que ce n’est pas une trahison, les relations entre les acteurs concernés sont tranchées.
D’emblée, la COFOP qui avait été mise sur orbite avec des leaders tels que Moussa Mara ( YELEMA), Housseini Amion Guindo ( CODEM), Moussa Sinko et Oumar Mariko ( SADI), est en passe d’imploser. C’est d’abord l’ancien PM qui a été remercié, pour avoir eu des prises de positions conciliantes.
Désormais c’est le président de la CODEM qui est dans le viseur de la COFOP, qui ne se reconnaît pas dans le consensus en vue. Il s’agit en fait de l’entrée du gouvernement de celui qu’on appelle Poulo.
Un communiqué au nom de la COFOP a été fait pour saluer cette mission qui mettra en avant la plateforme d’anciens candidats à la présidentielle de 2018. Finalement, Moussa Sinko et Oumar Mariko se réservent donc le droit de ne participer à tout dialogue éventuel, qui n’aurait pas pour base la résolution des vrais problèmes.
Autrement dit , ils entendent bouder les consultations entre hautes personnalités qui n’en finissent pas, afin de rapprocher le pouvoir de son opposition.
Des sources proches de la commune 1 de Bamako indiquent que le SADI a effectué des discussions à l’interne. L’honorable Oumar Mario et sa famille politique ont désavoué la nomination de POULO, et ne se reconnaissent pas dans le consensus de gestion de l’Etat.
Mieux, la signature faite au nom de la COFOP sera rejetée par la team de l’homme fort de Kolondieba. C’est dire que le divorce est consommé avec le nouveau ministre de l’assainissement.
Des sources proches du gouvernement de large ouverture indiquent même que le président de la CODEM aurait joué contre une éventuelle intégration du SADI au gouvernement à cause de « son idéologie ». Reste que le parti de l’ex-leader de l’AEEM a décidé de se désengager des actions de POULO. De moins en moins, le député Oumar Mariko s’affiche au nom de la COFOP.
On peut donc dire qu’il n’est pas exclu qu’un essoufflement du mouvement soit d’actualité, car beaucoup d’acteurs de la COFOP ont changé de camp. Plusieurs de ses partis membres s’affichent ouvertement de plus en plus avec ceux de la majorité. C’est pourquoi Abdoulaye Amadou Sy est l’actuel représentant de la COFOP.
Sauf qu’au niveau du département de Poulo, les choses bougent. La société O’ zone en charge de la salubrité a été sommée d’exécuter son contrat sous peine d’être remerciée. Le ministre Guindo a aussi déclaré la guerre aux sachets plastiques. C’est dire que les défis d’un environnement sain et propre seront effectifs à cette allure.

 

Idrissa KEITA pour GCO

Correspondant particulier de GCO au Mali

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY