La formation politique, Rassemblement de Forces Démocratique (RFD), a conféré, mercredi 12 juin 2019, à la maison de la presse, sise à Kipé dans la commune de Ratoma, dans le cadre de son lancement et sa vision sur la situation sociopolitique actuelle du pays.

Le président de ladite formation politique, colonel Misbaou Sow, a fait savoir, qu’après réflexion et analyse de la situation de notre pays, tous secteurs confondus, ils leur est apparu nécessaire, pressant et urgent, dans l’esprit exclusif pour la sauvegarde de notre République, d’envisager des mesures sociales et politiques efficaces et efficientes, qui à leur avis sont les seules solutions pour maintenir l’unité et la cohésion nationales.

« D’où l’idée de création du RFD. La vocation de ce parti est de refonder notre République, notre démocratie et notre nation autour des valeurs cardinales  que la Guinée  s’est dotées  depuis son  accession à la souveraineté nationale. Notre combat s’inscrit dans la perspective du nettoyage des vieilles habitudes politiques dans notre pays. Habitudes caractérisées comme vous le savez par le monopole des champs d’action politique détenu par le pouvoir en place et une partie de l’opposition à travers l’ethno-stratégie, la gabegie, la corruption, l’impunité, l’injustice récurrente et j’en passe », précise-t-il.

Il a ajouté que compte tenu des carences structurelles de leadership politique interne, du manque de confiance interpartis dans l’action politique, et du déficit de vision politique harmonisée, le monde pourrait croire que la Guinée, pays souverain, est incapable d’organiser des élections libres, transparentes et crédibles.

« L’impasse politique qui règne actuellement en Guinée est en partie la conséquence de graves dysfonctionnements rencontrés lors des dernières élections, les mascarades électorales et le non-respect des accords débouchant toujours sur une instabilité politique et sociale. La politique est une question d’honneur et de bonne foi ».

Pour le conférencier, l’approche citoyenne du développement,  fondée sur le respect des droits de l’homme et du dialogue inter- communautaire, ne peut être mise en perspective que dans un système de  gouvernance démocratique.

« Au regard de  la situation actuelle  de notre pays, il est nécessaire, pressant et urgent pour la sauvegarde  de notre unité nationale, la sécurité des personnes et de leurs biens recenser  toute personne vivant sur le territoire national Identifier  ses  activités  et son adresse.  A ce niveau le R.F.D conformément à son projet de société  propose une  carte de séjour  et  une carte de travail d’une période bien définie  pour tous les étrangers vivants  sur le territoire guinéen ».

Pour clore, le colonel Misbaou, a laissé entendre qu’avec le RFD, quarante pour cent (40%) des postes de prises de  décisions en République de Guinée reviendront aux  femmes, car parmi  elles, il y a des talents qui dorment.

 

Oumar KEITA pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY