Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi, 29 mai 2019, à Kaloum, le premier ministre, Dr kassory Fofana a déclaré devant un parterre de journalistes : « Mon équipe et moi, disons « OUI » pour une nouvelle constitution ».

« Laissons la question de légitimité et d’illégalité de la constitution existante. Revoyez les dispositions relatives à la fonction présidentielle telles que décrites dans la constitution et celles du Premier ministre. Ce n’est pas précisé! il faut le faire! », a relevéle locataire de la primature.  

Selon lui, la Guinée a une constitution qui consacre une douzaine d’institutions républicaines avec le coût que cela engendre. D’ailleurs,précise-t-il:  « Certains pays ont d’ailleurs changé de constitution rien que pour cette raison ».

«Nous avons une constitution qui fait renoncer la Guinée à ses marques historiques de panafricanisme, alors que les deux premières constitutions de 1958 et 1982 consacrent le panafricanisme de la Guinée », a laissé entendre le conférencier.

Le chef du gouvernement a indiqué que « notre hymne national est bâti sur la philosophie du panafricanisme. Notre constitution qui est le socle de cette vocation n’en parle pas. Oui ou non, il est de raison de revenir sur ces fondamentaux ?», se demande-t-il, assurant qu’en tant que citoyen, à ‘’la question d’une nouvelle constitution, je dis oui. En tant que gouvernant, je dis oui ».

C’est le double oui de Dr Kassory Fofana

Léon KOLIE pour GCO 

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY