Après la jubilation suite à la performance XXL des joueurs du Syli national de Guinée, lors de la coupe d’Afrique des nations des U17, qui s’est  tenue en Tanzanie du 14 au 28 avril 2019, qui a vu les espoirs guinéens se faire coiffer au poteau par les lionceaux du Cameroun en finale, à l’issue des tirs au but, l’heure est au désenchantement.

Finaliste convainquant de la compétition, avec un parcours remarquable, quelques joueurs de l’effectif des U17 guinéens avaient en phase de poules suscité une vive polémique après sa victoire (2-1) face au Sénégal. La fédération sénégalaise avait alors dès l’issue de ce match accusé la Guinée d’avoir fait jouer sous des identités différentes, deux de ses joueurs, en l’espace d’un tournoi tenu au Japon et la Coupe d’Afrique des nations de la catégorie organisée en Tanzanie.

En portant l’affaire devant le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF), ce dernier à la suite de ses enquêtes, a recommandé la disqualification de l’Équipe nationale des moins de 17 ans de la Guinée, pour fraude sur l’identité de deux de ses joueurs. La terrible nouvelle est finalement tombée dans la soirée de ce vendredi 17 mai 2019, avec une batterie de sanctions en vue!.

Résultat de recherche d'images pour "guinee u17"Conséquence : la Guinée se voit non seulement disqualifiée par la CAF qui l’exclue de la compétition et de tous les résultats glanés au cours de cette compétition ; la CAF exclut également l’équipe des U17 guinéens pour la coupe du monde U17 de cette année au Brésil et sera remplacée par le Sénégal  ; la Feguifoot est bannie des deux prochaines éditions de la Can U17; les joueurs concernés Aboubacar Conté et Tidiane Keïta sont interdits d’exercer toute activité liée au football pour une période de deux ans; toutes les médailles reçues en tant que finalistes doivent être retournées à la CAF dans un délai de 21 jours au risque de se voir infliger une amende de 20 mille dollars US.

Enfin la CAF exige de la fédération guinéenne de football que les personnes responsables d’avoir communiqué de fausses informations soient sanctionnées et suspendues d’exercer toute activité liée au football pendant 2 ans tandis que la Feguifoot se voit infliger une amende de 100 mille dollars américains, dont la moitié (50 mille dollars) avec sursis, pour une période de quatre ans à condition de ne pas reverser dans les mêmes pratiques.

Après les scènes de liesse qui ont suivi le retour de l’équipe guinéenne au bercail, où elle a reçu un accueil triomphal, malgré son statut de finaliste, c’est la consternation pour tout un peuple qui se sent désabusé.

Sur les réseaux sociaux ces responsables du football guinéens sont en train d’en prendre pour leurs grades, en attendant la réaction officielle du gouvernement guinéen. Selon nos infirmations la fédération guinéenne a promis de faire appel de cette décision, même s’il y a peu de chance d’aboutir, lorsqu’on sait que la Japon a activement collaboré avec la CAF pour prendre sa décision.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online 

LEAVE A REPLY