« Je suis d’accord pour une modification de la constitution, mais  pas pour interniser le chef de l’Etat au pouvoir »,  a déclaré ce lundi, 29 avril 2019, Me Michel Labila Sonomou, président de l’ONG « Avocats Sans Frontière »   à www.guineeconakry.online, lors d’un entretien.

Me Michel Labila Sonomou, président de l’ONG « Avocats Sans Frontière » a indiqué qu’« il n’est pas interdit qu’on modifie la constitution. Mais, dans le contexte actuel de la Guinée, puisque le chef de l’Etat, ne s’est encore pas prononcé officiellement, on lui prête l’intention de modifier cette constitution, dans l’intention de se présenter encore ou de perpétuer son pouvoir, certainement, c’est  ce qui fait débat dans la cité ! ».

Son analyse est qu’une constitution peut être modifiée dans le but de l’adapter aux réalités du moment, et aux préoccupations des populations.

Mais,insiste-t-il, « Pour répondre à votre préoccupation il n’est pas interdit de modifier une constitution.  Si par exemple, l’objectif est de corriger certaines tares ou insuffisances  de cette constitution. Moi , personnellement, je suis d’accord parce que j’ai appris que le projet de modification, selon certaines sources bien informées, qui est actuellement sur la table, par exemple, supprime certaines institutions comme le conseil Economique et Social et je suis tout fait d’accord  et aussi, on apprend qu’on ne sera pas obligé d’appartenir un parti politique pour se présenter à un poste électif. Autant de bonnes propositions », a conclu notre interlocuteur .

Propos recueillis par Léon KOLIE pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY