A l’occasion des ‘’72 heures du livre’’, le président de l’Assemblée nationale (AN), honorable Claude Kory Kondiano, a présidé, vendredi 26 avril 2019 à Conakry, la cérémonie du colloque sur la vie et les œuvres du feu honorable Aboubacar Somparé.

La salle de cinéma du Centre Culturel Franco Guinéen (CCFG) avait servi, de cadre à cette rencontre. Dans le discours de circonstance, que l’honorable Claude Kory Kondiano, a prononcé, la vérité était au rendez vous :

« Je n’ai personnellement pas été de son cercle rapproché, mais depuis mon retour de la France en 1973, et mon affectation à la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) où, j’ai fait l’ensemble de ma carrière au service de mon pays, à part un des séjours dans le gouvernement de 1986 à 1988, j’ai travaillé avec son épouse Madame Hastou Ka Somparé qui fut secrétaire générale de la BCRG», rappelle-t-il.

De son côté le ministre de la communication Amara Somparé, fils du défunt, a  tout d’abord  remercié l’Association des Ecrivains de Guinée (AEG), les éditions Continental et les éditions Harmattan, pour avoir créé l’initiative d’organiser ce colloque, parce qu’à son avis, son regretté père est très connu de ces contemporains, de ces amis, mais très peu des nouvelles générations.

« De tels exercices permettent de vulgariser ce qu’il a accompli, ce qu’il a fait au service de ce pays. De façon globale, le souvenir que j’en garde en tant que fils, c’est d’abord un père très affectueux mais aussi extrêmement rigoureux, car il était un enseignant avant tout. Il nous a inculqué les grandes valeurs qui, sont fondatrices de la réussite professionnelle qui peut caractériser la plupart d’entre nous aujourd’hui. ».

Il promet de travailler avec les éditions, le ‘’Harmattan et Continental’’ pour diffuser au maximum ces mémoires et les mettre en ligne, afin qu’elles soient accessibles sur les différentes plateformes Amazone ou Google, en espérant que le maximum de guinéens vont partager l’héritage littéraire qu’il a bien voulu  laissé.

Résultat de recherche d'images pour "aboubacar sompare"« La lecture, c’est l’une de mes passions parce que, lorsque l’on veut enrichir sa culture, on est obligé de lire, de parcourir de nombreux ouvrages pour élargir ses horizons et ouvrir son esprit sur le monde. Pour moi la lecture est fondamentale et elle doit vraiment être inscrite en lettres d’or dans les programmes du secondaire comme dans les programmes universitaires », explique-t-il.

Cette cérémonie a été clôturée par la dédicace de deux ouvrages de feu El hadj Aboubacar Somparé, édités par les éditions l’Harmattan et Continental.

Oumar KEITA pour GCO        

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY