Thierno Saidou Diakité communément appelé par ses fans du cuir rond ‘’ Tino’’, chroniqueur sportif  et banquier, a accordé cette semaine une interview exclusive à notre rédaction. Au cours de celle-ci, l’analyste sportif a s’est prononcé sur deux actualités concernant le football : la mise en place des membres du comité de pilotage du COCAN 2025, et la participation de la Guinée à la CAN 2019 en Egypte.   

GuineeConakry.Online : Votre réaction  sur la récente mise en place des membres du comité de pilotage du COCAN 2025 ?  

Thierno Saidou Diakité :  Oui, c’est vrai, nous avons suivi il y a quelques jours la publication de la liste du comité  des membres  du COCAN 2025, à la suite d’un arrêté de M. le premier ministre,  chef du gouvernement  qui répondait à un décret du chef de l’Etat qui a été signé le 25 février dernier. Ce décret au fait a défini les attributions, le mode de fonctionnement et les objectifs du comité de pilotage.

C’est une très bonne initiative, cela veut dire que le gouvernement monte au créneau, pour engager les préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations 2025, où notre pays sera l’hôte de la compétition. Je souhaite que suite à la publication de la liste des membres de pilotage, la mise en place des commissions techniques ne prenne pas de retard parce que le  temps joue contre nous. Il nous reste cinq ans et demi, le temps passe très vite. Les gens ne pensent que 2025 est très loin. C’est dans ce cadre que j’avoue 2025, c’est déjà demain.

Et, notre pays a la singularité, contrairement aux autres pays qui vont organiser les deux prochaines  compétitions, c’est-à-dire le Cameroun, la Cote d’Ivoire et  l’Egypte, ces pays ont des infrastructures et, nous n’avons pas pratiquement rien. Conakry a un début d’infrastructures mais, les autres régions, par rapport aux  sites de la compétition, n’ont pas pratiquement rien! Raison pour laquelle, il va falloir  qu’on se presse pour la mise en place des commissions  techniques, afin que le travail commence effectivement  sur le terrain.

GuineeConakry.Online : Est-ce que vous êtes convaincu que cette fois-ci, la Guinée pourra organiser cette CAN 2025 contrairement à celui de 2023 ?

Thierno Saidou Diakité : Oui, vous savez le 06 janvier dernier, la président de la CAF, Ahmad Ahmad était dans notre capitale où il a rencontré le chef de l’’Etat qui a accepté le glissement  des dates du calendrier. Donc, le président de la République  a accepté enfin que notre pays abrite la compétition en 2025. C’est le premier magistrat du pays, s’il s’est engagé, cela veut dire que les moyens seront mis à la disposition du COCAN et des commissions techniques, afin qu’on puisse respecter les délais du cahier de charges de la CAF. Je suis optimiste de ce point de vue.

GuineeConakry.Online : La Guinée doit participer à la CAN 2019 en Egypte. En tant qu’analyste sportif, quels conseils, donneriez-vous au technicien belge Paul Put, pour mieux nous affirmer dans cette compétition du football africain ?

Thierno Saidou Diakité : Bon, cela va être prétentieux de ma part de donner des conseils à l’entraineur Paul Put. Peut-être, c’est  de lui faire des suggestions parce que nous avons suivi des matchs éliminatoires, heureusement que la Guinée et la Côte d’Ivoire se sont qualifiées dans ce groupe. Avec cet effectif guinéen qui est très rassurant et qui promet. Un bon travail. Il a rempli une partie de son contrat qui était de qualifier l’équipe.

Maintenant, je souhaite que pendant la CAN qui va se disputer dans quelques semaines en Egypte, qu’on puisse franchir les quarts de finales et qu’on puisse atteindre les carré d’as, c’est-à-dire les demi-finales de la coupe. Vous savez que depuis qu’on participe aux phases de finales de la CAN, nous avons été  toujours bloqués aux quarts de finales.

Donc, je souhaite  que cet effectif de Paul Put aille jusqu’aux demi-finales de cette CAN 2019 en Egypte.

Interview réalisée par Léon Kolié pour GCO

GCO COPYRIGHT © GUINEECONAKRY.ONLINE

LEAVE A REPLY