L’hôtel Radisson de Bamako vient d’abriter le comité de gestion du secteur aérien dans la journée. Session qui a vu une délégation dakaroise prendre part aux travaux.

Cette 31ème session du comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali a permis de faire le bilan de 2018. Concernant l’année 2019, le Comité estime que c’est la période de tous les défis pour l’ASECNA en matière de sécurité aéronautique. Les travaux ont été présidés par le ministre des Transports Zoumana Mory Coulibaly qui a salué la délégation venue du Sénégal.

Le ministre Zoumana a interpellé les administrateurs sur les soucis de l’aéroport de Sikasso en matière d’électricité. Une contrainte qui impacte les activités, en plus d’une importante prise en charge via les groupes électrogènes.

La 31ème  session budgétaire du comité de gestion a permis de situer sur le bilan des activités menées pour l’année 2018. « Le faible niveau des investissements demeure la préoccupation majeure des autorités. Je lance un appel à la Direction générale de l’ASECNA pour activer le redéploiement des activités de l’agence basée au Nord du Mali » a déclaré Zoumana Mory. C’est pourquoi concernant le Système de Management Intégré, il a invité les administrateurs à consolider les acquis en plus d’évoluer le niveau de performances durant l’année 2019.

Ainsi, la gestion du trafic, l’information aéronautique, et le niveau de protection ont tous atteint le taux de 100% de réalisation. Une gestion positive des aérodromes par la Délégation de l’ASECNA, qui montre bien que les voyants sont au vert. Le comité de gestion a adopté le compte rendu de la 30ème session faisant le point de l’exploitation des équipements et infrastructures techniques.

Désormais les recommandations nées de ces assises seront la boussole du Comité pour l’année 2019. Rendez-vous est donc pris à la 32èmesession, pour faire l’état de l’exécution des résolutions qui ont été adoptées.

Idrissa KEITA pour GCO

Correspondant particulier de GCO au Mali

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY