Depuis le clash entre les candidats du RPG Arc-en-ciel  et ceux du principal parti de l’opposition (UFDG), avec l’honorable Kalémodou Yansané, au cours de l’élection du conseil communal de Matoto, c’est seulement ce jeudi que la Cour Suprême s’est exprimée, à son siège à la Camayenne, se déclarant étrangement « incompétente dans cette affaire ».          

L’agent judiciaire de l’Etat, représenté par Me Joachim Bilimou, avocat à la Cour pour défendre le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, a soulevé une exception : l’incompétence de la Cour suprême à connaître d’une affaire portant sur un contentieux électoral.

Me Salifou Beavogui, avocat de Kalémodou Yansané, a tenu à insister sur le fait que «ce contentieux devant la chambre de chambre administrative de la Cour, est uniquement administratif et non un contentieux électoral».

Mais ceci n’a pas empêché la Cour de se déclarer incompétente, même si elle déclare la requête recevable. Selon elle, la décision du ministre d’annuler le vote est indissociable du processus électoral, d’où les raisons de son incompétence à connaitre de cette affaire.

 

Léon KOLIE pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY