Après le protocole d’accord signé la semaine dernière  entre le Syndicat Libre des enseignants et chercheurs de Guinée ( SLECG) et le gouvernement, dans le but de mettre fin à la crise qui minait depuis  trois mois le secteur éducatif guinéen, les cours ont fortement repris dans les établissements publics de la capitale guinéenne.

A cet effet, notre reporter a sillonné ce mercredi, 16 janvier 2018, quelques écoles publiques où le constat reste qu’il y a une forte influence des élèves et enseignants dans les classes.

Prenant le cas du lycée de Sonfonia, le proviseur, Mamoudou Barry  a déclaré au micro de notre reporter qu’après trois mois de perturbation dans les écoles publiques, l’heure  est désormais aux rattrapages des cours. « Pour cela , nous avons même inscrit certains jours non ouvrables comme le samedi matin et soir, le dimanche et les jours fériés. Afin que nous soyons dans le chronogramme des examens nationaux « , a indiqué notre interlocuteur.

Quant au professeur de Maths de ce même établissement, Namory Sangaré, il  a d’abord manifesté sa joie par rapport à la signature de cet accord entre SLECG et encouragé le gouvernement à soutenir encore plus les enseignants. Avant de confirmer qu’ils sont  prêts pour atteindre les objectifs qu’ils  se sont assignés pour terminer effectivement leurs programmes d’enseignement dans leurs écoles respectives .

 Karifa KEITA pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY