La résidence de l’ambassadeur du Japon  en Guinée sise à Donka, Hisanobu Hasana a servi de cadre le jeudi, 6 décembre 2018, à la célébration du 85ème l’anniversaire de sa majesté AkIHITO et du 125ème empereur du Japon.

Cette cérémonie a connu la présence d’une forte délégation du gouvernement  guinéen, des représentants des institutions républicaines  et des ambassades accréditées en Guinée.

Dans son intervention,  l’ambassadeur du Japon, Hisanobu Hasana a dit « cette réception pour célébrer de l’anniversaire de sa majesté , l’empereur en ce mois de décembre , est la dernière car l’année prochaine , le 30 avril 2019, l’empereur AKIHITO va abdiquer et le lendemain , le 1er mai , son fils , le prince héritier  sera intronisé ».

« Le 14 novembre, nous avons fêlé le 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques de nos deux pays. Je voudrais retracer très brièvement, l’histoire des relations Guinéo-Japonaises. Le 14 novembre 1958, le Japon a reconnu l’indépendance guinéenne, 44 jours après l’indépendance de la Guinée. Le Japon est devenu pays membre de l’ONU depuis le 18 décembre 1956  et la République de Guinée. Depuis le 12 décembre 1958 », a indiqué le diplomate japonais. Car, dit-il, « Depuis cette époque, le Japon et la République de Guinée coopère étroitement au sien de l’ONU ».

Lambassadeur  du Japon en Guinée, Hisanobu Hasana a ensuite mentionné que la coopération guinéo-japonaise commence dans les années 70 par le projet d’étude de faisabilité du chemin de fer Conakry-Kanakn.

« Les relations de coopération entre nos deux  gouvernements ont été dynamisées surtout depuis 2010 , avec l’ascension de Pr Alpha Condé à la présidence de la République , dans les domaines de la pêche , de l’éducation de la Santé  et des infrastructures sous forme de construction  dont l’exemple le plus visible , est la construction du pont KAAKA , sur la route nationale numéro 1 », a signalé l’ambassadeur  du Japon en Guinée, Hisanobu Hasana.

Sur la même lancée, le diplomate japonais a aussi noté que cette année, le Japon a contribué à l’aménagement du centre d’entrainement au maintien de la Paix à Kindia où selon lui, les militaires contribuent au sein de la MINUSMA au Mali.

« Nous n’oublions pas la très forte présence des forces guinéennes de maintien de la paix au Mali . Ainsi qu’une très forte présence de spécialistes  guinéens de la lutte contre Ebola RDC, qui contribuent grandement à la stabilité de la sous-région », a laissé entendre. le diplomate japonais en Guinée, Hisanobu Hasana .

De son coté, le ministre des Affaires étrangères guinéen, Mamady Touré au nom du gouvernement guinéen,s’est également félicité des relations de coopération diplomatique  qui  existent entre le Japon et la Guinée depuis la longtemps.

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY