La Guinée est dans une impasse politique depuis un bon moment. Sur sa page Tweeter, le leader du PEDN,  Lansana Kouyaté pense qu’en privilégiant le respect de la loi au détriment des accords, le pays pays se passerait de crises à répétition.

Selon l’ex premier ministre Lansana Kouyaté, le scrutin 4 février devrait être purement et simple annulé. «Est-ce que ce sont des élections qu’on a faites ? Pour l’instant, on est au niveau des communes, où serons-nous quand il sera question de désigner les chefs de quartiers  ? On dépense 300 milliards GNF pour aboutir à ça ? Comment peut-on s’en sortir ?’’, s’interroge l’ancien allié d’Alpha Condé.

Le président du PEDN a également laissé entendre que « pour qu’il y ait une amorce de paix et de stabilité dans notre pays, il faut quitter le cercle vicieux de ces accords non tenus ». Précisant que nombreux accords n’ont pas été  appliqués. « A chaque fois, on se retrouve et on retombe dans la même situation », déplore-t-il.

Il a déclare enfin qu’aucune élection ne sera paisible sans respect scrupuleux de la loi. « En Guinée, on considère les élections et la politique de façon générale comme un jeu de duperie ».

 

Léon KOLIE pour GCO

GCO  Copyright © GuineeConakry.info

LEAVE A REPLY