Longtemps taxé de « traitre » par les extrémistes de la mouvance et parfois ceux de l’opposition, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, a fini par démissionner ce mercredi 14 novembre 2018.

Khalifa Gassama Diaby justifie sa démission par des « raisons personnelles » qui, manifestement sont dues à la situation socio-politique actuelle que traverse le pays.

Dans une lettre qui circule sur les réseaux sociaux, le dépositaire de la semaine nationale de la citoyenneté, un ministre qui fait l’unanimité au sein de l’opinion nationale modérée, a laissé comprendre que son combat dans le gouvernement auquel il appartenait était aux antipodes de la mission de citoyenneté et de paix, qui lui était assignée.

« Que notre pays renonce à la violence d’état, les violences politiques et sociales ainsi qu’à toutes les formes d’injustices, d’exclusions et de mépris qui forment les ingrédients explosifs de la haine, de la violence, de la division et de notre destruction collective… ..Lorsqu’on a définitivement acquis la certitude que le combat que l’on mène avec le cœur, l’honnêteté et l’engagement éthique, n’est plus manifestement, clairement, une préoccupation et une priorité majeure ni pour le gouvernement auquel on appartient, ni pour les acteurs politiques nationaux, ni dans le jeu politique et institutionnel, on se retire » peut-on lire dans sa lettre de démission.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

LEAVE A REPLY