La ministre de la coopération et de l’Intégration Africaine, Djènè Keité a co-signé ce mercredi avec Hisanobu Hasama, l’Ambassadeur du Japon en Guinée, un accord de coopération technique et de programme des volontaires japonais pour la coopération à l’étranger.

Selon le document de presse, cet accord est un instrument juridique établissant des bases simplifiées pour l’envoi d’experts japonais pour les projets de coopération entre la Guinée et le Japon. De nombreux experts japonais ont déjà contribué dans des domaines divers en collaboration étroite avec leurs homologues guinéens, mais cet accord permettra d’assurer une coopération économique et technique renforcée.«Cet accord a été négocié au plus haut niveau entre les deux gouvernements et implique les deux parties dans une relation de partenariat renouvelé ». 

Dans son intervention, l’Ambassadeur du Japon, Hisanobu Hasama a indiqué que  l’axe de coopération entre Conakry et Tokyo s’appuie sur trois domaines prioritaires contribuant au développement durable à savoir la sécurité alimentaire, le développement des infrastructures économiques et l’amélioration des services sociaux de base.

Selon Hisanobu Hasama, ces trois piliers s’inscrivent sur la base de la dynamique et des principes de la Conférence Internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) ; dont la 7ème session aura lieu au mois d’aout 2019 à Yokohama au Japon.

Prenant la parole,  la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Dr Diènè Keita s’est réjouie de la signature de cet accord qui intervient après plusieurs mois de négociations entre les services de l’administration guinéenne et ceux du Japon, qui a permis d’aboutir à cet accord de coopération technique et du Programme des volontaires Japonais pour donner une nouvelle impulsion à notre relation de partenariat.

Poursuivant, Diènè Keita a également déclaré que «  cette signature est une illustration parfaite de la volonté des autorités guinéennes et Nippones de diversifier notre coopération, c’est pourquoi cet accord contribuera entre autres à la formation des cadres guinéens dans maints secteurs, au transfert de la technique et de la technique, à l’envoi des missions japonaises pour appuyer les techniciens guinéens pour mener des études des projets et programmes du développement économique et Social, qui est en parfaite adéquation avec le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 ».

 A noter qu’en cette année qui marque les 60 ans des relations diplomatiques entre la Guinée et le Japon, le Gouvernement nippon réaffirme ainsi sa volonté de pérenniser l’amitié entre ces deux peuples, tout en appuyant la Guinée dans ses efforts de développement durable.

Léon Kolié pour JMI

LEAVE A REPLY