Après son divorce avec le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo,  et sa rencontre avec le président Alpha Condé  dimanche dernier à 10 heures  au palais sékhoutouréyah, l’ex-ministre de la Communication, Alhousseine Makanera, invité de l’émission les ‘’ Grandes Gueules’’ de la radio ‘’Espace FM’’ de ce lundi, 29 octobre 2018, semble vraiment toujours fâché et ne soutient plus les protestations de rue pour exiger le respect de l’accord du 8 août… 

«Jusqu’à preuve du contraire, lorsque la preuve n’est pas noble, il faut être maudit pour aller dans une manifestation. J’ai risqué ma vie », a déclare l’ex-porte-parole de l’opposition Makanera.

A qui veut l’entendre, Makanera dit qu’il n’est pas prêt à mourir pour une personne dans des manifestations de rue. «Je ne peux pas accepter d’aller mourir pour quelqu’un. Aucune âme n’est supérieure à une autre », assure-t-il.

Selon lui, « quand la cause est juste, on meurt pour la patrie. Pour les élections transparentes, on meurt pour la patrie. Mais quand on vous demande de descendre dans la rue parce qu’un maire n’a pas été élu pour qu’il soit rétabli, vous mourrez pour quelqu’un ».

Momo SOUMAH our GCO

GCO  Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY