Cette tribune est motivée par des tristes réalités que vivent de pauvres citoyens guinéens, toutes sensibilités confondues, dans leur propre pays : la violence, l’injustice, la corruption, l’intimidation, l’humiliation, les assassinats ciblés, et la prime à l’impunité garantie…

Ce qui se passe en Guinée doit révolter tout esprit saint, objectif, épris de justice et de démocratie sans distinction d’ethnie et de religion. Malheureusement des antécédents dangereux se reproduisent tous les jours au nez et à la barbe de Guinéens honnêtes et impartiaux, sans que ceux-ci ne lèvent le petit doigt pour crier leur indignation face à la bassesse et à l’absurdité qui nous sont servies par les politiques, embarquant dans leur escarcelle des pauvres citoyens analphabètes et manipulés par une élite apatride.

Prime à la médiocrité et à la bassesse humaine

Nos vrais cadres ont décidé de courber l’échine, de se résigner face à la médiocrité et à la bassesse, face à une ignominie sans pareille qui, depuis maintenant des décennies ont déconstruit nos fondamentaux, fait échouer notre projet républicain, balkanisé notre nation et pris en otage la conscience collective des Guinéens.

Nos cadres méritants, patriotes dignes et intègres ont feint d’ignorer que la nature a horreur du vide. Ils ne se rendent pas compte que la place qu’ils devraient occuper, est jalousement polluée et tenue par des ignares, des charlatans politiques, aux esprits sataniques, des pervers, des farfelus, des imposteurs, des criminels, des indignes, des violeurs, des violeurs et que sais-je…. !

Tout ce que nous sommes en train de vivre vient du fait qu’en Guinée, le culte et la promotion de la médiocrité ont toujours été célébrés. C’est eux qui nous dirigent depuis des lustres et tous ceux qui ont le malheur d’avoir des facultés logiques, cohérentes et qui ont une vision sont combattus comme la peste. Voilà pourquoi ceux qui nous dirigent et ceux qui aspirent à nous diriger nous mènent en bateau, face à la capitulation de nos vrais cadres intègres..

Sinon comment comprendre qu’on puisse diriger un État avec des partis pris ? Comment peut-ton s’opposer ou gouverner en appuyant sur le sectarisme et le communautarisme ? Comment des citoyens libres peuvent-ils se taire devant l’injustice et à l’oppression ?

Malheureusement en Guinée ceux qui sont victimes doivent faire face, seuls à l’injustice. Les compatriotes de la Guinée forestière, doivent faire seuls à leurs problèmes ; ceux de la basse Guinée doivent se débrouiller seuls face à l’oppression, idem pour ceux de haute Guinée et de la moyenne Guinée. Ils doivent se battre seuls, se lever seuls pour dénoncer, alors que l’idéal aurait été que tout le monde se lève comme un seul homme pour dénoncer toute forme d’injustice subie par un compatriote guinéen, quelque soit son ethnie et sa religion. Mais non ! on compte sur les intellectuels de la communauté pour crier au scandale et dénoncer… en courant le risque d’être taxé de communautariste.

Si les Guinéens de toutes parts s’étaient levés comme un seul homme pour dénoncer les premiers tués dans les manifestations de l’opposition, on n’en serait pas à près d’une centaine d’assistanats ciblés et impunis, on n’aurait peut-être pas vécu les événements de Saoro, Womey, Galapaye, etc…en Guinée forestière. L’immobilisme et la passivité sont des menaces qui guettent notre nation face aux esprits maléfiques.

Attention à ne pas franchir le point de non-retour

Ceux qui instrumentalisent les appartenances ethniques et les communautés, doivent être combattus de toutes parts par les patriotes de ce pays, ceux qui instrumentalisent l’ethnie à des fins politiques, doivent trouver sur leur chemin les Guinéens aux esprits élevés ; ceux qui développent des théories farfelues de supériorité ou de « guinéenneté », nous devons leur cracher au visage qu’un soussou n’est pas supérieur à un malinké, ce dernier n’est pas supérieur à un peul et un peul n’est pas supérieur à un forestier, nous sommes tous des fils égaux d’un même pays, appelé GUINEE! Des Guinéens qui se valent et se complètent par la richesse plurielle de nos cultures.Résultat de recherche d'images pour "attention!"

Personne n’est plus Guinéen que l’autre dans ce pays que cela soit clair. Il n’y a pas des Guinéens de première zone et de seconde, que cela soit clair dans la tête de ceux qui véhiculent ce genre d’élucubrations. Personne ne peut chasser un Guinéen en Guinée ou de la Guinée. La Guinée nous appartient à tous! La haine et la division ne triompheront jamais.

À ceux qui dirigent, ils doivent savoir qu’ils ont le devoir moral de gouverner en toute impartialité, en traitant les citoyens sur le même pied d’égalité, en cessant d’être politique car le pouvoir est une délégation de la souveraineté populaire, on ne dirige pas un pays pour son ethnie en excluant les autres ou en les réprimant quelque soit leurs ethnies ou leur religion ; vous ne n’avez pas le droit de garantir l’impunité à ceux qui tuent, qui volent, qui violent et qui détruisent les biens des pauvres citoyens, cela est inacceptable…et doit cesser….

Personne ne sortira gagnant d’un conflit de cette nature

Vous avez le devoir moral de défendre les citoyens que vous dirigez, à défaut de s’inscrire dans une logique exclusioniste met en péril la nation et la république, car il faut éviter à tout prix que des citoyens d’un pays en arrivent à la conclusion que leurs dirigeants ne peuvent pas assurer leur sécurité, qu’ils les oppriment, qu’ils n’ont pas droit à la justice, qu’ils n’ont pas droit à des traitements équitables au même titre que les autres citoyens du pays quelque soient leurs ethnies ; ils pourraient être amenés à développer des réflexes d’auto-défense face à l’injustice puisque n’ayant pas d’autre choix que la légitime défense. J’espère qu’on en arrivera pas là…car si on en arrivait là, on aura atteint le point de non-retour, qu’il faut absolument éviter, car personne ne sort gagnant d’un conflit de cette nature.

À ceux qui sont à la quête du pouvoir nous devons leur faire comprendre qu’on ne recherche pas le pouvoir au nom d’une communauté, mais au nom des idéaux démocratiques, pour mettre en œuvre un projet de développement socio-économique en faveur de l’ensemble des citoyens de notre pays que cela soit expliqué aux militants et sympathisants de leur parti, afin de leur inculquer les valeurs et le respect des lois de la république, les sensibiliser sur leurs devoirs et les limites de leurs droits en tant que citoyens.

Bref nous sommes à une période critique de l’histoire de notre nation attention ! Un front républicain doit se constituer pour faire barrage face aux extrêmes et aux esprits maléfiques, aux pyromanes, aux ethnocentristes, aux communautaristes, d’où qu’ils viennent, quelque soient leurs ethnies, leurs positionnements politiques, ils doivent être combattus avec toute la détermination qui sied, pour sauvegarder la paix sociale qui en dépend.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY