Dans le cadre du suivi des activités minières, le Premier ministre, Chef du Gouvernement à la tête d’une importante délégation gouvernementale, Ibrahima Kassory Fofana, s’est rendu le week-end dernier sur le site du projet Bel Air Mining, pour échanger avec les responsables de ladite société qui exploite cette mine de bauxite.

Cette mine de Bel Air qui sera inaugurée au mois de novembre 2018, par le Président de la République Alpha Condé, s’inscrit dans le cadre de l’objectif 5 portant sur l’accroissement de l’impact économique du secteur minier sur l’économie nationale. La matérialisation de cette mine de bauxite sur les rives du fleuve Rio Pongo depuis 143 ans, démontre à suffisance la volonté du Chef de l’État Alpha qui entend faire du secteur minier, un catalyseur pour le développement du pays.

Avec l’achèvement des travaux de constructions de Bel Air Mining, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana a dit espérer la création des conditions pour une implication beaucoup plus forte des populations en matière d’emplois, de sous-traitance, d’activités connexes, car cela relève de l’équation posée pour l’intégration du secteur minier à l’économie nationale.

Le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana a dit que dans ce sens des actions sont en cours, dans le cadre de la formation pour qu’une main-d’œuvre qualifiée constituer de Guinéens puissent être au rendez-vous de la demande des Miniers.

Pour finir, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a aussi dit que son gouvernement entreprend plusieurs approches en matière de contenu local, en matière de formations et d’entreprenariat pour aider les Guinéens à accéder à la sous-traitance de l’activité minière, notamment dans le secteur du transport. Le gouvernement travaille pour sortir le secteur minier guinéen de statut d’enclave vers un statut d’intégration pour le bonheur des populations guinéennes en matière d’emplois et d’amélioration de conditions de vie.

Le Gouvernement à travers le ministère des mines et de la Géologie prévoit d’accroître de façon substantielle sa capacité d’exportation de bauxite qu’elle souhaite porter à plus de 60 millions de tonnes par an à moyen terme et jusqu’à 100 millions de tonnes à long terme, tout en développant ses capacités de transformation locale.

Léon KOLIE pour GCO

GCO Copyright ©GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY