La manifestation de l’opposition républicaine a été farouchement stoppée, ce mardi par des éléments des forces de l’ordre, postés au niveau du rond-point de la Belle-vue. Même, la voiture de commandement  du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo a été endommagée. 

Dans une déclaration devant la presse nationale et internationale, le  leader de l’Union des forces Démocratiques de Guinée (UFDG), El hadji Cellou Dalein Diallo a rappeléque « Depuis juillet, les manifestations sont interdites. C’est inacceptable ».           

Entouré de ses pairs, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo a indiqué également que la mise en place des exécutifs s’effectue de manière sélective et en violation de toutes les lois de la République.  « La manifestation d’aujourd’hui, c’est contre la violation de l’accord politique du 8 août, du code des collectivités locales et contre les velléités du gouvernement de suspendre nos droits et libertés »,  a avancé l’ancien Premier ministre pour justifier la détermination de l’opposition de braver l’interdiction de la marche prévue ce jeudi 23 octobre.

Contraint de rebrousser chemin, Dalein a accusé le chef de l’Etat de vouloir mettre fin à ses jours. «Alpha Condé a ordonné de m’assassiner. Les gendarmes ont visé et tiré sur le pare-brise de mon véhicule. Mon chauffeur est blessé. Mais nous allons continuer à nous défendre », a-t-il dit  devant de la presse.

Léon KOLIE, depuis la marche pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY