L’observatoire de la Rencontre Africaine de la Défense des Droits de l’Homme (RADHO) était face à la presse ce mardi, 09 octobre 2018,  à la maison commune des journalistes. Dont  l’objectif de cette rencontre avec les hommes de média, était  pour les membres  de la RADHO de démontrer  l’impact de la perte des valeurs sur le plan de la stabilité des institutions républicaines en Guinée.

Dans son animation, le coordinateur général de la RADDHO dans une déclaration, Moussa Samoura a souligné que l’éthique, la déontologie et la morale, doivent caractériser la conduite sociale dans un Etat.

Faisant référence à la crise au sein de la cour constitutionnelle, Moussa Samoura, a indiqué que c’est la perte de ces valeurs, qui ont conduit à ces problèmes.

« Le manque de ces valeurs débouche inévitablement sur le manque de civisme, d’esprit de patriotisme. Ce qui fragilise les institutions. Force est de constater donc que les crises répétitives dans nos institutions sont dues à ce manque de valeurs morales. Car la plupart des responsables dans nos institutions, sont guidés par le gain matériel et non le sens du respect de l’honneur et du patriotisme. C’est dans le souci d’obtenir des avantages que les lois et règlements de la République sont constamment violés, voir ignorés. Conséquence, c’est les crises dont la dernière en date est celle de la Cour Constitutionnelle », a mentionné Moussa Samoura.

Le coordinateur général de l’observatoire de la RADDHO, Moussa Samoura a dit que cette crise à la Cour Constitutionnelle doit interpeller l’ensemble des Guinéens. Sa structure quant à elle projette déjà des actions.

«L’observatoire de la RADDHO se donne comme mission principale, la formation et la sensibilisation des jeunes, afin de leur permettre de s’approprier davantage de ces valeurs pour être des hommes modèles, exemplaires. Chacun de nous est donc interpellé. Nous allons échanger avec l’ensemble des forces sociales pour réfléchir sur les actions à mener », a indiqué Moussa Samoura.

Momo SOUMAH pour GCO

GCO  Copyright © GuineeConakry.Online  

LEAVE A REPLY