Depuis la tenue des élections locales et communautaires le 4 février 2018, soit huit mois après l’échéance, les conseillers communaux ne sont toujours pas installés à cause d’un blocage politique mettant aux prises l’opposition et la mouvance présidentielle.  C’est ce blocage que l’opposition entend une nouvelle fois dénoncer, en appelant à de nouvelles marches de protestation.

L’objectif, selon l’opposition républicaine, c’est d’obliger le pouvoir à trouver un compromis pour installer les élus communaux accusant au passage la mouvance de jouer la montre: « Alpha Condé ne veut pas installer les conseillers communaux parce que dans chaque liste (RPG) il a cinq candidats. Chacun veut être désigné maire. Il veut régler tous ces problèmes avant d’installer les conseillers communaux. On n’acceptera pas.  Il faudrait que les conseillers communaux soient installés. Soyez prêts et mobilisés, si nécessaire, nous marcherons pour obtenir l’installation dans les meilleurs délais des élus locaux », menace le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo.

Même si aucune date n’est pour l’heure annoncée pour ces marches, l’opposition se dit décidée à aller au charbon pour parvenir à l’installation des maires et conseillers communaux.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCO

GCO Copyright © Guineeonakry.Online

LEAVE A REPLY