Après les remous du week-end dernier à Mandiana, les habitants de cette préfecture de la haute Guinée n’en démordent toujours pas. Ils projetaient ce lundi 17 septembre 2018 encore, une marche de la colère pour dénoncer la répression et les promesses non tenues du chef de l’État en faveur de leur localité. Cette marche de la colère a finalement été reportée au 24 septembre prochain.

Les jeunes de Mandiana qui sont à la tête du mouvement de protestation, ont justifié le report de la marche de ce lundi 17 septembre 2018, par l’exécution des conditions qu’ils ont édictées, c’est-à-dire, l’arrêt total de l’administration préfectorale y compris des services de la gendarmerie et de la police, en accordant toutefois la chance aux services sanitaires de tourner comme d’habitude… Jusqu’à la relance effective des travaux à tous les niveaux (réhabilitation du réseau routier et réalisation des promesses tenues).

Ces conditions ont été posées suite à la médiation des sages qui est intervenue pour plaider en faveur d’un dialogue avec le pouvoir pour trouver un terrain d’entente.

Salimatou DIALLO  pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

 

 

LEAVE A REPLY