Le mois d’août dernier, le gouvernement guinéen a donné un préavis d’un mois aux occupant de Kaporo Rail, un domaine réservé de l’Etat situé dans la commune de Ratoma.

Ce préavis expire le 30 septembre prochain, si les occupant ne  respectent pas ce délai  pour quitter  les lieux, ils en seront purement et simplement déguerpis de force , selon un communiqué du gouvernement.

Joint ce lundi, 10 septembre 2018, par justinmorel.info,  sur ce sujet, le président du Conseil National des organisation de la société Civile Guinéenne (CNOSCG), Dr Dansa Kourouma a plaidé auprès du gouvernement, pour  un octroi d’un préavis de trois mois aux occupants de ce site au lieu d’un mois .

«Parce que je pense que cela leur permettra de mieux s’organiser dans le pour se trouver un autre local, sans être  expulsés comme des personnes qui ne sont pas guinéennes. Si le gouvernement se livrait à cette barbarie, je dirais que c’est un violation flagrante des droits humains en Guinée », a déclaré le leader du CNOSCG.

Selon lui, dans cette occupation anarchique du site Kaporo Rail, la faute incombe au gouvernement, parce que selon lui, ce sont  ses fonctionnaires qui y ont vendu des  parcelles  à ces citoyens. « Donc, je pense qu’il faut aussi arrêter ces fonctionnaires véreux  qui se sont livrés à ces actes ignobles », a-t-il dit.

Momo SOUMAH pour GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY