Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi, 3 septembre 2018, au siège de la PCUD à Kipé Dadia, les Forces Sociales de Guinée,  avec Dr Dansa Kourouma, Abdoul Sacko et Dorah Aboubacar Koita, sous les hospices d’Abdourahmane Sanoh, ont pris désormais la décision que « pour faire partie de cette plateforme, il  faudra  nécessairement  prêter serment sur le Coran ou la Bible ». 

Le porte-parole du mouvement, Mamadou Bilo Diallo,  a  indiqué  dans une déclaration que cette décision est une manière d’amener les membres à une loyauté absolue à la lutte.

«Pendant que certains membres se substituent aux forces sociales pour nouer des relations avec des entités tierces, d’autres ont prêté le flanc à la corruption pour freiner l’élan de la dynamique. Malgré l’interférence des autorités et certains dysfonctionnements intervenus dans l’évolution de la dynamique, les principaux leaders des Forces Sociales de Guinée entendent poursuivre la lutte afin de mériter la confiance placée en eux par les populations. On s’est fixé donc pour objectif de réorganiser la dynamique, afin de la rendre plus apte à répondre aux grands enjeux nationaux», a dit Mamadou Bilo Diallo, désormais porte-parole des Forces Sociales de Guinée.

Il a ensuite dit qu’il voudrait rappeler que les défis auxquels la Guinée est confrontée sont des défis qui doivent rassembler toutes les bonnes consciences. « Nous ne sommes pas contre le ralliement, nous disons tout simplement que les FSG se dotent d’une tête, et cela n’a aucun aspect divisionniste. Celui qui veut, qu’il vienne prêter serment avec le Coran ou la Bible et il prend la place qu’il mérite », a-t-il souligné.

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY