Dans la matinée du vendredi dernier,  l’assemblée nationale a adopté vendredi dernier le volet recettes de la loi de finances rectificatives 2018.  Le député Holomo Koni Kourouma, qui a parcouru le document, a  déclaré  ce mercredi, 29 août 2018, à justinmorel.info   que « le gouvernement n’est pas cohérent sur cette affaire relative à Paul Moussa Diawara, ancien directeur général de l’Office guinéen de publicité (OGP) ».

Selon le transfuge du parti UGDD, le gouvernement leur  a dit qu’il y a eu un détournement de l’ordre de plus de 20 milliards de francs guinéens à l’OGP. « Au même moment, il nous dit que la contribution de l’OGP au budget de l’Etat n’est que d’un milliard », a-t-il diagnostiqué.

Résultat de recherche d'images pour "Holomo Koni Kourouma,"Poursuivant, le député  du groupe parlementaire les Libéraux Démocrates, Holomo Koni Kourouma  a aussi  affirmé que si en quatre ans Paul Moussa Diawara a pu détourner plus de 20 milliards de francs guinéens, sans compter ce qu’il apportait à l’Etat, la contribution annuelle de l’OGP au budget national ne devrait pas être de l’ordre d’un milliard.

«Il suffit de sortir les calculettes. S’ils disent que la contribution de l’OGP est vraiment d’un milliard de francs guinéens, il faut alors relaxer Paul Moussa Diawara. S’il a véritablement détourné les 20 milliards, il faut arrêter les nouveaux dirigeants de l’OGP, puisqu’ils seraient aussi de potentiels présumés voleurs comme Paul Moussa », a précisé  le parlementaire de l(UFDG.

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

LEAVE A REPLY