Face aux nombreuses spéculations liées à l’éventuelle concession du Port Autonome de Conakry à la société Albayrak Turizm Sehayat Insaat Ticaret de Turquie, le Ministre d’Etat, Ministre des Transports, Aboubacar Sylla, dans un communiqué, a tenu à lever l’équivoque à travers un point de presse tenu à Conakry.

L’ex porte-parole de l’opposition, Aboubacar sylla a indiqué que le transport maritime représente 80% des échanges mondiaux de marchandises et que «Les ports maritimes constituent les principales places de ces échanges. Conséquemment, les ports doivent s’adapter en permanence aux exigences des opérateurs, ce qui renforce le modèle du landlord port et la tendance au « toujours plus » en matière de développement des infrastructures portuaires et terrestres »

Selon lui, pour faire face aux attentes et besoins de l’économie nationale, des opérateurs et des usagers, le port de Conakry doit avoir un programme d’investissement cohérent pour son développement. « car, il évolue dans un contexte concurrentiel très marqué par des mutations à la fois spatiales, technologiques et organisationnelles », a-t-il dit.

«Ainsi, dans le cadre du développement et de la promotion des infrastructures économiques et son souhait de faire participer le secteur privé, le Gouvernement Guinéen a décidé de déléguer l’exploitation, le développement et la modernisation d’un périmètre composé de terre, bâtiments, de la superstructure et l’équipement situé sur le port commercial de Conakry avec toutes les obligations de service public qui s’y attachent », a laissé entendre l’ex-allié du chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo.

Il a aussi déclaré que . sur la base d’études, d’inspections, de négociations, de documents fournis par le port autonome de Conakry, sur les bilans, les activités et l’état du port, une solution pour construire, développer, exploiter, optimiser et assurer la maintenance du port de Conakry a été proposée par la société Albayrak Turizm Sehayat Insaat Ticaret AS. Le contrat de concession est régi par le droit guinéen.

«Je dois vous dire que cet acte qui a été conclu par le Gouvernement guinéen et la société Albarak de Turquie, n’est pas une vente du port autonome. Le port autonome n’a fait l’objet d’aucune cession. Il n’y a eu aucune aliénation du patrimoine. Il s’agit tout simplement de mise en concession d’une période de 25 ans, autrement dit d’une délégation de service public qui est faite par l’Etat en faveur d’un opérateur privé. Je crois qu’il est très important qu’on le sache »  a martelé le Ministre d’Etat.

Momo SOUMAH  GCO

GCO Copyright © GuineeConakry.Online

 

 

.

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY